Catalogue des indicateurs

Thématique : 
Niveaux d’agrégation : 

Compteurs à budgets actifs

Sélection de l'entité principale :
Choisissez une entité par son nom ou son code INS


Sélection des entités à comparer :
Choisissez une entité par son nom ou son code INS

Wallonie (R)    X
  Effacer la sélection

C : commune - A : arrondissement - P : province - R : région wallonne - B : bassin EFE - ZP : zone de police - ZS : zone de secours

Sélection de la période :
Sélection du niveau d'agrégation :
Sélection de la période :
Sélection du niveau d'agrégation :

Télécharger la fiche métadonnées : PDF
La fiche "métadonnées statistiques" reprend les informations utiles permettant de mieux comprendre comment l'indicateur a été constuit et à partir de quelle(s) source(s), sa signification, son intérêt, ses limites, la période de disponibilité des données, le niveau de confidentialité, la personne de contact.

Télécharger le fichier de données pour toute la Wallonie : XLS - ODS
Le fichier de données reprend la valeur de l’indicateur clé pour toutes les communes wallonnes. Si l’indicateur n’est pas disponible, applicable ou diffusable pour certaines communes, cela est mentionné à la place de la valeur et explicité dans la définition. Dans certains cas, le fichier reprend des indicateurs secondaires (souvent une stratification de l’indicateur clé) utiles aux internautes souhaitant aller plus loin.

Télécharger le catalogue des indicateurs : PDF
Le catalogue des indicateurs reprend, par thématique, la liste des indicateurs clés et secondaires disponibles sur le site.

Télécharger le catalogue des définitions : PDF';
DONNEES

Indicateur sélectionné : Part de compteurs à budget actifs en gaz

ID :  8130001

Unité :  %

Disponible par :  Commune - Arrondissement - Province - Bassin EFE - Zone de police - Zone de secours



Indicateur clé : Part de compteurs à budget actifs en électricité

ID :  8130000

Définition :  Les compteurs à budget sont des compteurs pour l’énergie (électricité et gaz) qui fonctionnent selon un mode de prépaiement avec carte. Le client doit recharger la carte de son compteur à budget avant d’utiliser l’énergie. Ce type de compteur est le plus souvent placé à la demande du fournisseur d’énergie suite à un défaut de paiement du client. Quand le client a apuré la dette liée au vecteur énergétique concerné, il peut demander la désactivation du compteur à budget, c’est-à-dire repasser à un mode de facturation classique où le paiement s’effectue via des factures d’acompte tous les mois. La présence d’un compteur à budget actif est un bon indicateur de précarité énergétique, car son utilisation résulte très souvent de difficultés financières liées au paiement des factures d’énergie. Les indicateurs repris ici sont la part de compteurs à budget actifs par rapport au nombre de codes EAN (European Article Numbering) résidentiels actifs, pour l’énergie considérée (un indicateur pour l’électricité et un autre pour le gaz). Le code EAN, composé de 18 chiffres, identifie chaque raccordement au réseau d’électricité ou de gaz naturel. Afin de calculer cette proportion, nous avons repris au numérateur le nombre de compteurs à budget actifs. Soulignons que nous n’avons pas pris en considération tous les compteurs à budget installés (actifs ou inactifs) afin de ne pas comptabiliser les compteurs à budget qui ont été désactivés suite à un déménagement, ou suite à une demande de désactivation émanant d’un ménage qui a apuré ses dettes. Notez que tant les compteurs à budgets avec limiteur de puissance (uniquement en électricité et destinés aux clients protégés, par exemple les bénéficiaires du revenu d’intégration sociale) que les compteurs à budget sans limiteur de puissance sont comptabilisés. Afin d’obtenir le nombre de ménages alimentés en électricité ou en gaz, nous avons repris au dénominateur le nombre de codes EAN résidentiels actifs. Soulignons que nous n’avons pas pris en considération tous les compteurs actifs sur la commune afin de ne pas comptabiliser les compteurs exclusifs nuit ou les compteurs de contrôle. Il y a un seul code EAN par point de raccordement au réseau, mais il peut y avoir plusieurs compteurs sur ce raccordement. Enfin, ne conserver que les codes EAN résidentiels est cohérent avec le fait que seuls les clients résidentiels peuvent utiliser un compteur à budget. Le compteur à budget n’est pas destiné à la clientèle professionnelle (entreprises, institutions, indépendants, syndics d’immeubles…). Concernant la part de compteurs à budget actifs en gaz, les entités pour lesquelles il y a très peu de clients résidentiels en gaz (moins de 300 codes EAN résidentiels actifs en gaz) ne sont pas représentées, considérant que le faible nombre d’utilisateurs de gaz ne permet pas d’avoir des données suffisamment représentatives. En complément, nous publions aussi un 3ème indicateur qui reprend la part des ménages utilisant le réseau de gaz. Cet indicateur établit le rapport entre le nombre de codes EAN résidentiels actifs en gaz et le nombre de codes EAN résidentiels actifs en électricité. Nous considérons que le nombre de codes EAN résidentiels actifs en électricité est une mesure du nombre de ménages sur la commune. En effet, on peut faire l’hypothèse que tous les ménages ont, a priori un compteur d’électricité, mais qu’ils n’ont pas tous un compteur de gaz. Le rapport permet d’estimer le déploiement et l’utilisation du réseau de gaz par les ménages dans les différentes communes de Wallonie. Pour chaque entité, il permet de voir à quelle proportion des ménages l’indicateur « part de compteurs à budget en gaz » renvoie – le reste des ménages n’utilisant pas le réseau de gaz.

Source(s) :  CWAPE

Période(s) :  31/12/2018, 31/12/2017, 31/12/2016

Responsable(s) :  François Ghesquiere

Dernière modification :  16/07/2019